OBJECTIFS
 

 

Le projet ETN_PFM

Suite au directive du comité consultatif pour la recherche Euratom et pour le programme de formation dans le domaine de la fusion thermonucléaire (CCE-FU), un appel ŕ participation dans le cadre du programme de formation européen de fusion (EFTS) a été édité par la Commission Européen (EC) en mai 2005, visant ŕ former des chercheurs/ingénieurs dans les domaines technologiques connexes ŕ ITER et ŕ renforcer de ce fait le nombre de professionnels en Europe possédant des compétences spécifiques pour le développement du projet ITER. Plusieurs laboratoires européens de fusion ont accepté le 27 octobre 2005 de former un consortium pour travailler dans un cadre collaboratif dans le domaine des composants internes ITER qui font face au plasma: ETN_PFM (European Training Network for Plasma-Facing Materials). Le CEA a coordonné la formulation de la proposition du projet ETN_PFM, qui a été soumise le 31 janvier 2006 et accordée par l'EC en mai 2006.

Les partenaires du consortium ETN_PFM
 

Associations hôtes

Nom

Pays

1.   CEA
(coordinateur)

Commissariat ŕ l'Energie Atomique,
Association EURATOM-CEA   

France

2.   FZJ

Forschungszentrum Jülich GmbH,
Association EURATOM-FZJ

Allemagne

3.   IPP

Max-Planck-Institut für Plasmaphysik,
Association EURATOM-IPP

Allemagne

4.   SCK.CEN

Studiecentrum voor Kernenergie – Centre d'Etude de l'Energie Nucléaire
Association EURATOM-Belgian State

Belgique

5.   ENEA

Ente per le Nuove tecnologie, l’Energia e l’Ambiente
Association EURATOM-ENEA

Italie

 
 

 

Objectifs du projet ETN_PFM
 

Objectifs scientifiques et techniques : Si la fonction de base des composants face au plasma (PFCs) est l’extraction de chaleur, elle n’est pas la seule ; en effet, ils doivent participer également ŕ l’extraction de la matičre et ŕ son recyclage interne, tout en minimisant la production d’impuretés par érosion du matériau des composants face au plasma.

Fondamentalement, les PFCs tel que le divertor, la premičre paroi ou les systčmes de limiteur, sont constitués de matériaux réfractaires assemblés sur des structures conductrices et étanches chargées d’extraire la chaleur ŕ l’aide d’un fluide caloporteur. Les questions clés portent principalement sur le choix des matériaux faisant face au plasma, les technologies d’assemblage adaptées aux contraintes opérationnelles et les méthodes de qualification appropriées. Le développement de ces composants exige une connaissance et des compétences fortes dans différents domaines: : conception, ingénierie appliquée ŕ la technologie de fusion (physique des matériaux, thermique, hydraulique, mécanique, électromagnétisme, physique neutronique), interaction plasma-paroi, tests non-destructifs (méthodes par thermographie IR, vibrométrie, techniques ultrasoniques et acoustiques, radiographie-X), tests ŕ haut flux, technique/suivi de fabrication, modélisation par éléments finis et simulation numérique. Le défi pour de jeunes chercheurs/ingénieurs est de renforcer leurs compétences et d’acquérir une expérience technique et expérimentale dans la fabrication des matériaux et des composants ITER qui font face au plasma au sein des machines de fusion. Les acquis de ce programme de formation fourniront également une contribution précieuse pour le développement et/ou l’amélioration des composants ITER et représenteront un appui significatif pour la réalisation de la « voie rapide » ŕ la construction d'ITER.

 

Programme de formation : Chaque « Association Hôte » accueille au moins un stagiaire et lui fournit une plate-forme pour sa formation en partenariat avec d’autres associations de stature internationale. Ce programme doit permettre d’une part un transfert de connaissances couvrant un panel de compétences suffisamment large et d’autre part le développement de la vie professionnelle des chercheurs/ingénieurs recrutés. Chaque stagiaire travaille sur des tâches spécifiques ŕ la fois scientifiques et techniques s’inscrivant dans le cadre d’un projet de recherche défini par l’« Association Hôte » et par les partenaires associés au projet. Le but de la formation est de prendre une part active aux activités opérationnelles dans le contexte d'une recherche en partenariat, et d'évoluer vers une plus grande autonomie afin de prendre en charge la responsabilité de sous-projets. Dans ce contexte, des projets de recherche ont été définies pour atteindre ces objectifs scientifiques et techniques.

La structure du programme de formation ETN_PFM est organisée suivant 6 Projets de Recherche (WP) :

- WP 1 : Design conceptuel des composants face au plasma

- WP 2 : Conception, fabrication et méthodes d'acceptation des composants face au plasma

- WP 3 : Matériaux et tests ŕ haut flux

- WP 4 : Effets du rayonnement neutronique sur les matériaux des composants face au plasma

- WP 5 : Qualification et mise-en service des composants face au plasma

- WP 6 : Suivi/Fabrication industriel des composants internes

 

Chaque stagiaire reçoit diverses formations générales/spécifiques agrémentées de cours pédagogiques en fonction de sa qualification afin d’acquérir les connaissances requises dans le cadre de son projet de recherche. Un aspect principal du programme de formation est le « on-the-job training » (formation sur le terrain) pendant lequel le stagiaire poursuit son projet de recherche au travers de diverses tâches spécifiques. Les tâches et les sujets d’études sont choisis d'une part pour couvrir les divers champs d'expertise disponibles au sein des associations hôtes (ou des partenaires associés au projet) en rapport avec les composants internes d’ITER, et d’autre part pour prendre connaissance des défis matériaux pour ITER et la fusion thermonucléaire par confinement magnétique.

 


Derničre mise ŕ jour: